Après quelques séances, de nombreux consultants me demandent de leur raconter mon histoire. Ils veulent savoir comment j’ai su que j’avais LE DON, et comment j’ai décidé de m’en servir pour apporter de l’aide autour de moi.
Je n’aime pas beaucoup en parler bien sûr, car cela touche à des sensations très intimes, très intenses.

Si vous êtes certain que vous voulez en savoir plus, si vous n’êtes pas trop impressionnable, alors voici :

« Je vivais en Italie, dans les montagnes, au cœur d’une petite île de la Méditerranée. Mes parents n’étaient plus, ma grand-mère était ma seule famille. C’était il y a bien longtemps, mais déjà quelques touristes aimaient découvrir des endroits plus ensoleillés, plus sauvages, plus beaux.
Un jour, alors que j’avais tout juste 9 ans, une jeune anglaise arriva jusqu’au village. Elle cherchait son chemin, et je lui proposais de l’accompagner. Elle me tendit la main, tout naturellement.
C’est alors que cela se produisit …

A l’instant où je glissais ma main dans la sienne, tout chavira. Mon cœur se mit à trembler violemment, le paysage qui nous entourait devint trouble, comme s’il était en train de s’effacer. J’avais l’impression que mon cœur battait au rythme de celui de cette jeune femme, comme si nous n’étions plus qu’une seule et même personne. C’était très effrayant pour une petite fille.
Mes yeux étaient plongés dans les siens, fixement.
Tout à coup, alors que je n’avais pas bougé d’un centimètre, je me suis trouvée comme projetée dans une maison que je ne connaissais pas. Comprenez-moi bien, je ne rêvais pas du tout. Tout était réel autour de moi : l’air que je respirais, les odeurs inconnues que je percevais, même le tapis de laine sous mes pieds…

Dans cette pièce, la jeune femme était assise, habillée tout en noir, et elle pleurait.
Sur un lit à côté d’elle, un homme était étendu.
J’ignore comment, mais je savais que c’était son père. Une tristesse immense m’a envahie, comme si c’était moi qui avais perdu quelqu’un de cher.
Je savais aussi, du plus profond de mon âme, que ce n’était pas un souvenir.

C’était l’avenir.
J’étais en train de voir quelque chose qui ALLAIT se produire.

Soudain, j’ai lâché sa main. Comme « aspirée » par un grand souffle d’air, je me suis retrouvée dans le moment présent, sous le soleil. J’étais comme revenue d’un étrange « voyage » dans l’espace et le temps.
Voilà exactement comme s’est passé ma première vision, mon premier flash de divination, totalement spontané.
Tout cela était étrange et plutôt inquiétant pour la petite fille que j’étais. En rentrant chez moi, je me suis confiée à ma grand-mère.

C’est là que j’ai su toute la vérité

Elle-même, ainsi que sa propre mère, et sa grand-mère, avaient aussi le Don. C’est un secret qui ne se révèle dans notre famille qu’à celle qui reçoit aussi le Don, le jour où il se manifeste…

Toutes ces femmes s’en étaient servi pour le bien, développant leurs pouvoirs au fil des années, sur notre île si préservée, au milieu de la Méditerranée.

Vous devinez la suite : ma grand-mère a pris soin de mon Don, elle m’a appris à le contrôler, à m’en servir, à déclencher moi-même mes visions.

C’est le plus difficile, car mes pouvoirs médiumniques sont encore plus intenses que ceux de mes aïeules : un bon médium ne doit pas se laisser assaillir, il doit garder le contrôle.

Contrairement aux générations précédentes, dès que j’ai eu 20 ans, j’ai décidé de me rendre dans les grands lieux mystiques d’Europe.

Là, j’ai rencontré un à un les Grands Mages, qui m’ont prise sous leur aile, formée à tous les savoirs, toutes les techniques de voyance, puis finalement accueillie dans le Cercle de Puissance Occulte Blanche.

J'ai fini par revenir dans mon île, où je reste le plus souvent, sauf lorsque quelqu'un a vraiment besoin d'une consultation particulière, ou que notre Cercle de Mages se réunit.

Voici mon premier secret

Je tire une grande partie de ma Force Psy de ma relation tellurique avec la terre où je suis née.

Elle est chargée de pouvoirs datant de périodes plus anciennes encore que l'Antiquité. Des périodes où une forme de magie plus sensible qu'aujourd'hui imprégnait toutes choses.

Mon deuxième secret de Voyante

Ceux qui, comme moi, possèdent un Don d'une grande puissance, sont ici-bas pour se mettre au service des autres. Chaque Grand Mage l'apprend pendant sa formation.

J'ai décidé il y a bien longtemps (je ne suis plus toute jeune !) de consacrer ma vie à ceux qui en ont besoin, pour les guider, leur dévoiler les signes du Destin que je vois pour eux.

J'essaie aussi de leur montrer comment leur Chance se travaille chaque jour : des Forces Invisibles dessinent des lignes de vie pour chacun de nous. De notre côté, nous devons saisir les opportunités à temps, faire les bons choix.

Avec l'aide d'un véritable médium, si on l'écoute vraiment, cela peut devenir tellement facile.

Comment croyez-vous que ceux qui réussissent, ont des vies incroyablement riches et heureuses, y sont parvenus ? La plupart d'entre eux ont reçu cette aide occulte.


Une vérité qui peut vous surprendre

J'ai acquis une grande science dans l'occultisme, les savoirs les plus anciens et les plus secrets. C'est vrai.

Pourtant, je ne sais pas tout sur le mystère qui fait arriver mes Visions: pourquoi je suis « contactée » par les Forces Invisibles pour prévenir et accompagner telle ou telle personne, de façon urgente. Pourquoi je suis choisi comme lien privilégié entre mon consultant et les forces astrales.

Quand je vois, quand je sens qu’il y a urgence pour quelqu’un, j’accepte mes visions et fais ce pour quoi je suis ici.

Je n’oublie jamais cette phrase de ma grand-mère : « Si tu as besoin qu’on t’explique pour comprendre, cela veut dire qu’aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre. »

Alors je mets mon savoir et mon Don en œuvre, en espérant toujours donner le meilleur.

Les lettres et les mails de mes Consultants, qui me disent tous les changements si heureux que mes interventions ont permis dans leurs vies, sont ma plus belle récompense.